Le SOCHRIS NINE*, un bateau entièrement adapté

La mise en accessibilité totale du Sochris Nine est un long processus qui nécessite finances, réflexion, réalisation et surtout expérimentation grandeur nature afin d’assurer une sécurité optimale à bord du voilier.

 

013.JPG
SIEGE.jpeg
013.JPG

Ce sont les premiers adhérents qui, de façon totalement empirique et selon leur handicap, ont élaboré ces aménagements à partir de leur vécu en mer.

Quatre sièges-baquets designés par nos soins ont été installé dans le cockpit. Équipés de sangles de maintien abdominal pour compenser la gîte et positionnés soit près des bouts et des winches à l’avant, soit à l’arrière près de la barre. Ils permettent à tous de participer à la navigation selon son degré d’autonomie.

15972474_10155058177835209_9205813027819
xavier.jpg
15723577_10154728901075340_8846702817604

A l’entrée du bateau, un arceau renforcé supporte une large capote pour abriter les équipiers du vent et des vagues. Ceux qui en ont besoin peuvent utiliser un treuil électrique pour effectuer les transferts, monter ou descendre dans le voilier.

13254547_10208490886806218_7663815214122
le_treuil_éléctrique_pour_passer_du_cokp
13237844_10209278055892287_6544151435127
13934685_10201909076486453_6576256935445
ou_la_corde_à_noeud_et_les_barres_.jpg
15171099_10202350656925688_4231218712004

Le carré, généralement meublé de tables et autres fournitures encombrantes, a été remplacé par un plateau protégé de mousse qui permet, grâce à des mains courantes sur le plafond, de se déplacer facilement des cabines aux sanitaires en passant par la cuisine.

P1000297.JPG
les mains courantes .jpg
15134694_10202350664925888_3577979764510

Inutile donc de préciser que la règle d’or chez Cap Handi, c’est de plier les fauteuils et de les mettre en soute le temps de la navigation et que l’entraide prime dans notre fonctionnement de vie au large.

Solidaire toujours et encore

caphandilogo-WEB.png