Mais une des raisons premières qui a présidé à la création de Cap Handi est l’envie que tout un chacun, valide ou en situation de handicap, puisse à terme assurer la fonction de chef de bord, être autonome sur le voilier.  Cela suppose donc des aménagements supplémentaires comme la mise en place d’une barre franche ou d’un génois sur enrouleur.

Cela suppose aussi des heures de formation dispensées par l’association tant en terme de navigation que de sécurité. Pour tout cela, il nous apparaît nécessaire d’augmenter de manière significative notre budget afin de pouvoir nous adjoindre les compétences des meilleurs skippers et de les rémunérer à un juste niveau.

ETAPE 11 - Le TEMOIGNAGE de Thierry

August 8, 2019

1/3
Please reload